pixel

Azzam Soualmia

DG et fondateur de l'entreprise Swiver

Aux propriétaires de petites et moyennes entreprises en Tunisie, je vous conseille d’adopter des outils modernes pour améliorer la performance de votre entreprise, ce qui augmentera l’efficacité, économisera du temps et réduira les erreurs. Profitez de la transformation numérique pour favoriser la croissance et le développement dans le monde des affaires.

 
 
 

Azzam Soualmia

Annonce

حساب مجاني 14 يوم

Actualités
Ressources utiles

Analyse des risques et la gestion au sein d’une entreprise

Peu importe le secteur d’activité de l’entreprise, une démarche d’analyse de risques est indispensable, qu’il s’agisse d’une entreprise manufacturière, de construction ou autres. En effet, gérer les risques et les analyser est une pratique cruciale pour toute entreprise pour éviter les imprévus et les failles. En effet, grâce à une analyse des risques bien réalisée, l’entité peut élaborer un plan efficace pour minimiser et mieux maîtriser les différents risques qui se présentent ainsi que leurs conséquences potentielles sur différents aspects.

Cet article vous explique l’importance de la gestion et de l’analyse des risques au sein d’une entreprise et vous présente les moyens les plus efficaces à employer pour une gestion de risques fiable et pour augmenter les chances de réussite de l’entreprise.

Les types de risques rencontrés par les entreprises

De manière générale, on peut distinguer quatre principales catégories de risques que toute entreprise doit prendre en considération. La première catégorie comporte les risques stratégiques, qui sont associés à l’exploitation au niveau d’une industrie particulière. Cette catégorie comprend les risques liés aux activités de fusion et d’acquisition, aux changements au niveau des clients ou de la demande, aux changements au niveau de l’industrie et aux procédures de recherche et de développement. La deuxième catégorie des risques importants auxquels une entreprise peut faire face est celle des risques en lien à la conformité, notamment l’introduction d’une nouvelle loi liée à la santé ou à la sécurité. Un autre type important des risques est celui des risques financiers. Ces derniers sont associés directement à la structure financière de l’entité, aux transactions qu’elle effectue ainsi qu’aux systèmes financiers qu’elle a mis en place. Par exemple, le risque financier peut s’agir d’une absence de paiement de la part d’un client, ou d’une augmentation au niveau des frais d’intérêts d’un prêt commercial spécifique. Les risques opérationnels constituent également une autre catégorie fréquemment rencontrée par les entreprises. Ce type de risques s’associe aux procédures opérationnelles et administratives de l’entité, notamment en termes de recrutement, de la chaîne d’approvisionnement, des contrôles comptables, de réglementation ou d’autres.

L’entreprise peut également faire face à des risques environnementaux, à des risques liés aux employés, à des risques d’instabilité politique et économique ou à des risques de santé et de sécurité.

La méthodologie de l’analyse des risques

Le processus d’analyse des risques au sein d’une entreprise, s’il est bien exécuté, permet de réduire de manière considérable les accidents indésirables et de limiter au mieux les imprévus. Ce processus est souvent constitué de cinq étapes principales.

Ainsi, pour commencer, l’entreprise concernée doit identifier les risques, en dressant une liste des menaces qui peuvent avoir lieux à différents niveaux. Pour le faire, rien ne doit être sous-estimer et une comparaison doit être établie entre l’organisation de la structure de l’entreprise elle-même et les risques rencontrés par les autres entreprises.

Une fois les risques sont identifiés, il convient de procéder à leur analyse et à leur évaluation. Cette évaluation varie souvent selon la méthode choisie par l’entreprise. Toutefois, les entreprises optent généralement pour le croisement de la probabilité d’occurrence de chaque risque avec son impact potentiel. Cela se fait à travers une analyse précise des facteurs liés aux risques et une documentation des différentes conséquences potentielles. De même, il est possible d’opter pour des audits internes afin de définir le niveau de risque acceptable pour chaque catégorie et de spécifier les éléments à traiter en priorité.

Une fois l’importance des risques est déterminée et que ces derniers sont analysés, il devient possible d’établir une stratégie de réponse visant à minimiser les différents risques présents ou à les maîtrisant, tout dépendamment des objectifs de l’entreprise.

Finalement, il est essentiel de mettre en place des indicateurs de mesure et de les suivre en permanence dans le but de garantir une meilleure efficacité des plants de limitation et d’être directement alerté dans le cas où un risque devient une menace importante.

Les approches de gestion des risques

Suite à une analyse efficace des risques, l’entreprise peut adopter différentes approches pour gérer ses risques, qui s’appuient sur les concepts d’évitement, de réduction, de rétention et de partage.

Pour l’évitement des risques, il consiste à arrêter et à éviter toute sorte d’activité qui peut présenter un risque spécifique. Quant à la réduction des risques, l’entreprise met en place des actions qui permettent de réduire la probabilité d’occurrence d’un risque spécifique ou de réduire l’ampleur de son impact.

L’approche de rétention de risque prend lieu généralement quand les risques ont été évalués et que l’entreprise concernée accepte de les prendre. Dans ce cas, cette dernière ne met en place aucune mesure pour limiter les risques, mais elle met en place souvent un plan de secours.

Finalement, l’approche de partage des risques intervient principalement quand le risque en question est transféré ou partagé avec une autre. Dans ce sens, une entreprise peut par exemple partager un risque à travers l’externalisation d’un service clientèle ou des processus de fabrication.

Partager l'article

Articles liés:

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis