pixel

Azzam Soualmia

DG et fondateur de l'entreprise Swiver

Aux propriétaires de petites et moyennes entreprises en Tunisie, je vous conseille d’adopter des outils modernes pour améliorer la performance de votre entreprise, ce qui augmentera l’efficacité, économisera du temps et réduira les erreurs. Profitez de la transformation numérique pour favoriser la croissance et le développement dans le monde des affaires.

 
 
 

Azzam Soualmia

Annonce

حساب مجاني 14 يوم

Actualités
Ressources utiles

Quelle est la différence entre certificat de travail et attestation de travail ?

Le certificat de travail est un document que l’employeur remet à l’employé à la fin du contrat de ce dernier. Ce document indique différents éléments essentiels.

Qu’est-ce qu’alors ce document ? Quelles mentions doivent y figurer et quelle est son utilité ?

Qu’est-ce qu’un certificat de travail ?

Le certificat de travail représente un document que l’employeur donne à chaque salarié lorsque son contrat de travail prend fin. Il s’agit d’un document remis d’une manière obligatoire lors de la remise du solde de tout compte afin de résumer l’état de service de l’employé. Cette remise doit être effectuée peu importe de type de contrat de l’employé, voire CDI ou CDD, et peu importe les raisons derrières lesquelles il quitte son poste, voire une démission ou un licenciement.

Ce document prouve que le salarié en question a bien été employé par l’entreprise, en indiquant la durée du contrat ainsi que la fonction exercée.

Quelles différences entre un certificat et une attestation de travail ?

Les termes certificat de travail et attestation de travail peuvent être confondus, mais il faut savoir qu’il ne s’agit pas du même document. En effet, ces deux documents ne répondent pas aux mêmes obligations et n’ont pas le même objet.

Contrairement au certificat de travail, l’attestation n’est pas un document obligatoire. En effet, elle peut être demandée à tout moment de la part du salarié afin de justifier sa position professionnelle. Ainsi, l’attestation de travail peut être demandée de la part de l’employé afin de justifier son engagement auprès de la société en question et de bénéficier, par exemple, d’un prêt. Toutefois, le certificat de travail a une valeur juridique et il ne peut être remis qu’à la fin de contrat.

Il faut noter qu’une attestation de travail ne recouvre que les identités et les coordonnées des parties inclues, les détails du poste que le salarié avait et les dates de début et de départ de ce dernier ;

Quels éléments sont présents dans un certificat de travail ?

Lors de l’établissement d’un certificat de travail, l’employeur doit inclure quelques mentions obligatoires qui sont précisées par le code du travail. Parmi ces mentions, on trouve l’identité de l’employeur, voire son nom, son adresse et sa raison sociale, ainsi que l’identité du salarié. De même, il doit y figurer dans ce document les dates d’entrée et de sortie de salarié accompagnées des périodes durant lesquelles ce dernier a occupé les emplois. Le certificat de travail doit également inclure la nature de l’emploi occupé ainsi que  le maintien gratuit de la couverture santé et des garanties de prévoyance. Finalement, le certificat de travail doit inclure la date de remise du certificat, son lieu de rédaction et la signature de l’employeur.

Outre les mentions obligatoires, un certificat de travail peut comprendre d’autres mentions facultatives. Toutefois, l’ajout de ces mentions doit se faire avec l’accord du salarié. Ces mentions peuvent être une appréciation sur le travail de l’employé, qui ne peut être en aucun cas négative ou nuire au salarié. Un employeur, par exemple, ne peut pas mentionner une période de maladie.

La demande d’un certificat de travail

Le certificat de travail est un document qui doit être remis directement et immédiatement au salarié. L’employeur doit alors impérativement mettre à disposition ce document. En revanche, le salarié doit le procurer. Il est possible d’envoyer le certificat de travail par courrier postal ou par courrier électronique si les deux parties sont d’accord.

Dans le cas où l’obligation de la remise d’un certificat de travail n’est pas respectée par l’employeur, ce dernier peut être sanctionné. En effet, l’employé peut avoir recours à l’inspection du travail dans le but de faire valoir ses droits. L’employeur risque alors d’être subi à des amendes et le salarié peut demander des dommages et intérêts.

A quoi sert un certificat de travail ?

Tout d’abord, l’intérêt réel derrière la remise d’un certificat de travail est de permettre au salarié de justifier sa situation professionnelle. Ainsi, c’est un moyen utile pour que le salarié prouve à un tiers qu’il perçoit régulièrement un salaire. Par ailleurs, le certificat de travail est outil pour justifier l’existence d’une relation entre le salarié et l’entreprise en question. En effet, ce document indique les différents postes occupés ainsi que les durées d’activité du salarié concerné au sein d’une entreprise quelconque. Cela peut aider l’employé de trouver plus rapidement et plus facilement un nouvel emploi ainsi que de bénéficier de ses droits auprès de Pôle emploi. Les entreprises peuvent déterminer grâce à ce document si le titulaire est effectivement libre de toute sorte d’engagement avec la société avec laquelle il travaillait.

Il est alors très important que le salarié conserve précieusement ce document.

Partager l'article

Articles liés:

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis