pixel

Azzam Soualmia

DG et fondateur de l'entreprise Swiver

Aux propriétaires de petites et moyennes entreprises en Tunisie, je vous conseille d’adopter des outils modernes pour améliorer la performance de votre entreprise, ce qui augmentera l’efficacité, économisera du temps et réduira les erreurs. Profitez de la transformation numérique pour favoriser la croissance et le développement dans le monde des affaires.

 
 
 

Azzam Soualmia

Annonce

حساب مجاني 14 يوم

Actualités et événements technologiques
Ressources utiles

Agios banque : comment se prémunir contre le paiement des agios ? 

La plupart des établissements bancaires facturent des intérêts débiteurs ainsi que des commissions quand le solde d’un compte courant quelconque est négatif, au titre de ce dépassement. Ces frais facturés sont appelés agios. Ainsi, les agios désignent les frais liés principalement au découvert bancaire.

En quoi consistent alors les agios et de quoi ces frais sont-ils composés ? Lisez cet article pour découvrir toute information relative aux agios bancaires.

En quoi consistent les agios bancaires ?

Principalement, les agios bancaires font référence à l’ensemble des sommes que les établissements bancaires prélèvent durant le bon fonctionnement d’un compte courant. Plus précisément, lorsqu’un compte bancaire est à découvert, la banque a tendance de prélever des agios. Ces derniers sont, de ce fait, les frais perçus par un établissement bancaire au moment d’un découvert.

Le calcul des agios bancaires peut varier d’un établissement à un autre vu que chacun de ces derniers a ses propres politiques.

La composition des agios

Les agios bancaires se composent de deux éléments, notamment les intérêts débiteurs et les commissions.

Pour les intérêts débiteurs, il convient tout d’abord de savoir que leur montant est négociable. Ainsi, tout dépendamment de l’établissement bancaire, les taux applicables peuvent être forfaitaires ou proportionnels. Dans ce contexte, les intérêts forfaitaires désignent un minimum facturé par la plupart des établissements bancaires pour toute situation de découvert, peu importe son montant et sa durée. Par ailleurs, les agios proportionnels sont les frais dont le montant est calculé selon la durée te le moyen de l’utilisation de découvert, et généralement fixé par la convention de compte.

Quant aux commissions et aux frais, ils sont liés à la position débitrice du compte. De ce fait, les frais de dossier se facturent durant l’instruction d’un dossier de découvert non autorisé, et les commissions d’intervention représentent la somme que la banque perçoit suite à une opération qui entraîne une irrégularité au niveau du fonctionnement du compte bancaire et qui peut nécessiter un traitement particulier.

Pour quelles raisons une banque prend des agios ?

Pour assurer un bon fonctionnement, les banques considèrent qu’un compte courant doit normalement être positif, notamment créditeur. Certes, certaines banques peuvent tolérer quelques écarts, appelés découvert autorisé. Ce dernier consiste à un montant négatif que le solde d’un compte bancaire quelconque ne doit pas dépasser, et qui est négocié en amont. De ce fait, ce solde donne la possibilité au détenteur du compte de continuer à réaliser des paiements.

Le découvert autorisé est une alternative qui s’avère être très utile, spécialement en fin de mois afin d’aider non seulement les individuels à gérer leurs dépenses mais également les entrepreneurs à gérer les aléas de trésorerie.

Toutefois, il convient de savoir que le découvert autorisé constitue un risque pour les banques. D’ailleurs, dans un cas pareil, elles facturent un manque de liquidité. Avec chaque paiement émis depuis un compte mis à découvert, la banque prélève un pourcentage appelé agios bancaires.

Comment se prémunir contre le paiement des agios bancaires ?

Bien évidemment, le moyen le plus efficace pour pouvoir se prémunir contre le paiement des agios bancaires est de maintenir son compte courant dans le vert, voire un compte créditeur. Par ailleurs, une autre façon utile pour se prémunir contre ce paiement excessif consiste à réaliser une négociation quant au montant de découvert que la banque concernée autorise. Ainsi, dans le cas où l’usager du compte reste dans la limite du découvert autorisé, l’établissement bancaire prélèvera des agios qui sont calculés à partir d’un taux négociable.

Une autre solution qui se présente est de souscrire un crédit à la consommation ayant un taux relativement plus faible que le taux pratiqué par les banques dans le cas de découvert.

Comment les agios sont-ils calculés ?

La somme des agios peut varier d’une banque à une autre. Cependant, un plafond existe que les banques n’ont pas le droit de dépasser. D’ailleurs, ce plafond doit toujours rester égal ou inférieur au taux d’usure. Ce dernier peut être connu en adressant directement votre banque ou en vérifiant vos relevés de compte.

Ainsi, afin de calculer les intérêts débiteurs d’un compte quelconque, une banque va tenir compte tout d’abord du taux d’intérêt appliqué à la somme débitrice. Par ailleurs, elle doit tenir compte du nombre de jours pendant lesquels le compte concerné a été à découvert.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que des commissions d’intervention s’ajoutent aux frais d’agios. Ce type de frais varient tout dépendamment de l’établissement bancaire. De manière générale, si le détenteur de compte a une autorisation de découvert, le taux débiteur applicable sera moins élevé. Pareillement, s’il n’existe aucune autorisation de découvert liée au compte courant, le taux débiteur appliqué par les banques pour le calcul des commissions d’intervention sera certainement plus élevé.

Partager l'article

Articles liés:

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis