pixel

Formule de Wilson pour une gestion de stocks optimale

Pour les responsables des entrepôts, connaître la quantité exacte d’un produit donné à acheter est primordial pour assurer une gestion de stocks appropriée. Toutefois, il n’est pas rare de se trouver face à un sur-stockage ou à un sous stockage, qui sont des situations assez coûteuses pour les entreprises. Pour faire face à ce type de problème, la formule de Wilson est souvent utilisé dans le but de déterminer la fréquence ainsi que la quantité des commandes à passer.

Qu’est-ce qu’alors la formule de Wilson et comment l’utiliser pour une gestion de stocks optimale ?

La formule de Wilson, une définition 

La formule de Wilson constitue une approche mathématique qui a pour objectif de déterminer la quantité optimale de produits à commander, également appelés un lot économique, ainsi que la fréquence à laquelle les commandes doivent être effectuées.

Connue également sous l’appellation quantité économique de commande, la formule de Wilson permet d’optimiser la gestion des stocks en déterminant la période optimale de réapprovisionnement d’une unité de production. Par ailleurs, elle permet de réduire les coûts totaux liés aux commandes et au stockage dans l’entrepôt.

Quels sont les enjeux de la formule de Wilson ?

L’objectif principal de l’approche de Wilson est d’optimiser la gestion des stocks en optimisant les coûts d’approvisionnement de l’entreprise. Pour l’appliquer correctement, le responsable logistique est tenu de jouer à l’équilibriste dans le but d’atteindre le juste milieu pour la quantité de produits à commander, s’ils s’agissent de matières premières, de marchandises destinées à la vente ou autres.

Cela permet notamment de réduire les coûts ainsi que le taux de possession des stocks et t diminuer les coûts de commande. De ce fait, cette approche permet d’assurer, globalement, une meilleure gestion des stocks.

Comment appliquer la formule de Wilson pour déterminer la quantité économique de commande ?

Avant d’appliquer l’approche de Wilson, il est important de noter que trois éléments doivent être pris en considération pour assurer son efficacité. Ces éléments constituent la demande en quantité sur la période spécifique, le coût total d’une commande et le coût unitaire de possession du stock. Pour déterminer la demande sur le produit en question, il est essentiel d’anticiper le nombre des unités à vendre ou utilisés lors de la production pendant une période choisie. Quant au coût total de la commande, il doit inclure les coûts de passation de commande, voire ceux liés aux procédures administratifs, comptables et autres, les frais de transport ainsi que les coûts de réception de la marchandise. Pour le coût unitaire de stockage, il faut prendre en compte différents paramètres comme la main d’œuvre, la location des bâtiments, l’électricité, les frais d’assurance, les frais de maintenance de l’entrepôt et autres. Une fois ces trois éléments sont déterminés, il devient possible de procéder au calcul en appliquant la formule de Wilson. Le résultat de la formule fait référence à la quantité économique de la commande.

La troisième et dernière étape consiste à déterminer le nombre de commandes annuelles à réaliser. Dans ce sens, il suffit de diviser la demande sur le produit par la quantité économique de la commande.

Les avantages de l’utilisation de la formule de Wilson

Certes, choisir le nombre approprié de produits à commander n’est pas toujours évident. D’ailleurs, si l’entreprise fait une commande en trop petite quantité, elle doit généralement augmenter la fréquence de commande, et par conséquent le coût y lié. De même, si elle fait une commande en trop grande quantité, elle risque d’augmenter les coûts de possession des stocks.

Grâce à la méthode de Wilson, l’entité peut garantir une gestion de stocks améliorée, sans risquer un sur-stockage ou un sous-stockage. Ainsi, elle fait des économies considérables. Par ailleurs, cette méthode permet d’éviter au mieux les ruptures de stocks. En effet, elle permet à l’entreprise de déterminer exactement le nombre de produits à commander ainsi que la fréquence d’achat requise.

Un autre avantage indéniable de cette méthode est la simplicité que sa mise en place présente.

Les limites de l’utilisation de la formule de Wilson

L’efficacité de la méthode de Wilson, comme mentionné auparavant, dépend de la détermination de différents éléments. Ces éléments peuvent, dans certains cas, être difficiles à fixer. En effet, s’il s’agisse par exemple de marchandises soumises à une forte saisonnalité, cette méthode peut présenter des limites liées à la détermination de la demande sur le produit. De même, si l’entreprise est positionnée sur un marché où les prix varient considérablement, il n’est pas toujours évident de pouvoir déterminer le prix d’achat. Pareillement, il peut être difficile de déterminer les coûts liés au stockage, particulièrement quand des imprévus surviennent.

Finalement, il est important de noter que la formule de Wilson ne tient pas compte des marchés volatiles, qui nécessitent avoir des stocks de sécurité, ainsi que des aléas fournisseurs, qui peuvent causer des délais d’approvisionnement importants.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Presse

Presse : On parle de nous IlBoursa La Startup tunisienne SWIVER conclut un partenariat avec la Banque

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis