pixel

Marge bénéficiaire : la différence entre marge brute et marge nette

Le taux de marge bénéficiaire est une mesure qui permet de déterminer le pourcentage de valeur ajoutée non utilisé qui sert à payer les impôts sur les produits nets issus des subventions et à rémunérer le travail des différents salariés au sein d’une entreprise. Cette mesure est utilisée principalement pour déterminer la rentabilité. D’ailleurs, plus la marge bénéficiaire est élevée plus l’entreprise est rentable.

Qu’est-ce qu’alors le taux de marge bénéficiaire ? Comment le déterminer et comment l’interpréter ? Lisez cet article pour tout découvrir.

Le taux de marge bénéficiaire, une définition

La marge bénéficiaire indique principalement la différence entre le prix de vente d’un produit ou d’un service quelconque et son coût de revient. De cette manière, le taux de marge bénéficiaire est un outil qui permet de savoir combien une entreprise peut gagner à chaque fois qu’elle vend sa production. A cet égard, il ne faut pas confondre le taux de marge bénéficiaire, qui s’exprime en pourcentage, et la marge bénéficiaire elle-même, qui s’exprime en euros.

Généralement, le taux de marge bénéficiaire s’utilise afin de comparer les entreprises opérant dans le même secteur d’activité. Ce ratio est assez pertinent vu qu’il n’est pas influencé par la stratégie de l’entreprise, notamment en matière d’investissement, contrairement à certains autres indicateurs.

La marge bénéficiaire brute, une définition

La marge bénéficiaire brute consiste à représenter ce qui reste dans l’entreprise après qu’elle a payé les coûts directs liés à ses activités commerciales. Ces dernières peuvent ainsi comprendre la main d’œuvre, les coûts directs de production et les matériaux utilisés durant le processus de production.

Le ratio de la marge bénéficiaire brute représente l’un des ratios principaux de rentabilité, les autres étant la marge bénéficiaire nette et la marge bénéficiaire.

L’utilité de la marge bénéficiaire

La marge bénéficiaire peut être utilisée afin de mesurer combien l’entreprise gagne pour chaque produit qu’elle vend.

Souvent, elle s’utilise pour comparer les différentes entreprises qui appartiennent au même secteur d’activités. Ainsi, quand la marge bénéficiaire est assez élevée, cela montre que l’entreprise est plus rentable comparée à ses concurrents et qu’elle contrôle mieux ses dépenses. Ce taux est généralement exprimé en pourcentage.

Par ailleurs, le calcul de la marge bénéficiaire permet d’évaluer la performance de l’entreprise. D’ailleurs, le calcul des gains de l’entreprise n’est pas toujours un bon indicateur pour révéler sa performance. En effet, une augmentation au niveau des gains ne signifie pas forcément que la marge bénéficiaire de l’entreprise est meilleure. Par exemple, quand les dépenses d’une entreprise augmentent de façon supérieure à ses ventes, la marge bénéficiaire va être plus faible.

Le calcul de la marge bénéficiaire

Le calcul de la marge bénéficiaire s’appuie principalement sur le coût de revient. Ce dernier représente la somme du total des coûts de production d’un certain produit et ses coûts de distribution. Ainsi, la marge bénéficiaire est la différence réalisée entre le prix de vente de ce produit et son coût de revient.

Les différents types de marges

Il est possible de calculer différents types de marges afin de vérifier la rentabilité d’une entreprise, selon les besoins de cette dernière. On trouve tout d’abord la marge commerciale qui permet à l’entreprise en question de mieux se positionner sur le marché par rapport à ses concurrents. De même, on trouve la marge brute qui permet d’extrapoler la marge bénéficiaire dégagée sur les futures ventes anticipés et de calculer par la suite le bénéfice brute de l’entreprise. Finalement, il est possible de calculer la marge brute de l’entreprise, également appelée marge bénéficiaire nette, qui permet de déterminer le montant exact que l’entreprise peut gagner sur chaque produit vendu.

L’indicateur de la marge bénéficiaire nécessite alors d’être suivi de manière régulière afin de pouvoir vérifier si l’entreprise est capable de protéger ses marges et de bien s’adapter face aux différentes évolutions du marché.

L’amélioration de la marge bénéficiaire brute

Si une entreprise cherche à améliorer sa marge bénéficiaire brute, il est possible tout d’abord qu’elle opte pour une augmentation des prix, qui est une solution évidente. Toutefois, cette solution n’est pas toujours la meilleure stratégie, spécialement s’il s’agit d’un secteur concurrentiel.

Par ailleurs, l’entreprise peut opter pour l’amélioration de son efficacité. Cela se fait soit en réduisant ses coûts de main d’œuvre soit en investissant davantage dans son équipement et dans l’usine. Par exemple, l’entreprise peut trouver des occasions d’automatisation ou de meilleure machinerie.

Quelles sont les limites de la marge bénéficiaire brute ?

Bien évidemment, comme tout autre indicateur financier, le taux de marge bénéficiaire brute représente certaines limites quant à la révélation de l’efficacité de l’entreprise, de sa rentabilité ou de sa viabilité à long terme.

Pour cela, il est possible de déterminer certaines autres mesures de rentabilité, notamment la marge bénéficiaire nette ou la marge bénéficiaire d’exploitation. Ces mesures peuvent donner une meilleure idée sur l’efficacité de la rentabilité de l’entreprise.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Logiciel de facturation TEST

Créez vos factures et devis en moins de 2 minutes Un logiciel de facturation simple et efficace

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis