pixel

OPCVM : quelles sont les formes juridiques des OPCVM ?

Un OPCVM, ou un Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières, est un instrument financier constitué de différents produits et dans lequel un investisseur quelconque peut investir son épargne. Ces instruments existent en une grande variété, chacun répondant aux profils spécifiques des investisseurs, voire s’ils cherchent des investissements plus ou moins risqués.

Si vous êtes à la recherche des informations supplémentaires quant à cette notion financière.

Les OPCVM, quel est leur principe ?

Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières, ou les OPCVM, constituent une alternative d’investissement qui assure l’accès aux marchés financiers de manière indirecte. En d’autres termes, il s’agit d’un placement financier dans lequel un épargnant investit une somme d’argent collectivement avec des autres épargnants dans différents actifs financiers, notamment des actions, des fonds négociés en bourse ou des obligations. Ainsi, la détention des titres ainsi que le partage des frais liés et les dividendes distribués sont tous collectifs.

Le gestionnaire de ce type d’organisme de placement, notamment une société de gestion agréée, agit comme un intermédiaire entre les différents épargnants et les entreprises qui ont émis des titres financiers.

Par ailleurs, il est important de noter qu’un OPCVM ne se cote pas en bourse et que sa valeur est égale au montant total de son portefeuille, voire la somme de ses obligations et de ses actions, est calculée après la fermeture des marchés quotidiennement.

Quelles sont les formes juridiques des OPCVM ?

L’une des informations clés qu’il faut connaître quant aux OPCVM est qu’il existe deux familles principales de cet organisme, chacune ayant un mode de fonctionnement distinct et une organisation propre à elle.

Ainsi, dans un premier lieu, on trouve les sociétés d’investissement à capital variable, connues sous l’abréviation SICAV. Dans ce cas, on parle d’une société anonyme qui émet des actions et dont la société de gestion est l’actionnaire majoritaire. Chaque investisseur, en tant qu’actionnaire, dispose de la possibilité de s’exprimer librement sur la gestion de la société durant les assemblées générales et également d’exercer un droit de vote.

Dans un second lieu, on trouve les fonds communs de placement, également appelés FCP. Ces derniers correspondent à une copropriété de valeurs mobilières qui émet des parts. Contrairement à une SICAV, le détenteur de parts n’a pas un statut d’actionnaire et ne dispose pas ainsi des mêmes droits. De même, un FCP se focalise souvent sur une zone géographique spécifique ou sur un secteur particulier.

Quels sont les différents types d’OPCVM ?

Les OPCVM existent sous différentes typologies de produits. Tout d’abord, on trouve l’OPCVM actions qui est spécialisé, comme indiqué par son nom, dans l’acquisition des actions. Généralement, ce type d’OPCVM possède un minimum de 60% des actifs sous forme d’actions et le reste dans des valeurs moins fluctuantes afin d’assurer un rendement plus stable. De même, on trouve les OPCVM obligations qui constituent des fonds composés uniquement des obligations, voire les créances émises par des entités publiques ou privés. Vu que ce type d’OPCVM est composé de produits financiers plus stables, il présente un investissement moins risqué.

On trouve également les OPCVM monétaires, créés dans le but de détenir des titres de créances négociables de manière exclusive. Ces derniers sont édités à court terme et ils peuvent être émis par l’état, appelés alors des bons du trésor, par les banques ou par les entreprises. Les OPCVM monétaires confèrent souvent une plus grande sécurité d’investissement.

Par ailleurs, on peut trouver les OPCVM alternatifs, à formule ou diversifiés.

Quelle est l’utilité d’investir dans un OPCVM ?

L’objectif principal d’un OPCVM est d’assurer une bonne gestion et un placement adéquat et intelligent des épargnes des investisseurs, dans une ou plusieurs sociétés ayant un potentiel de croissance et de rentabilité.

Pratiquement, quand une personne investit dans un OPCVM, elle acquit des parts ou des titres de l’organisme lui-même aux côtés d’autres investisseurs. Par la suite, le gestionnaire de l’organisme investit les différentes souscriptions des épargnants sur les marchés financiers en procurant et en vendant divers actifs financiers. Ainsi, l’un des avantages principaux de cette alternative d’investissement est que l’investisseur n’a pas à faire ses propres recherches.

Par ailleurs, le choix des titres est effectué en fonction des préférences des investisseurs. Il est possible alors d’investir dans un ou plusieurs secteurs, dans un produit spécifique, dans une zone géographique précise ou même selon un indice boursier.

Les limites des OPCVM

Bien que la gestion d’un investissement en OPCVM est assuré par un professionnel, cela n’assure pas de retrouver l’intégralité des fonds investis. D’ailleurs, ce type d’investissement reste à risque, et il peut alors résulter à une perte du capital investi.

De même, les OPCVM sont souvent des placements à moyen et à long terme. De ce fait, cela implique l’absence de garanties de liquidités en cas de coup dur.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Logiciel de facturation TEST

Créez vos factures et devis en moins de 2 minutes Un logiciel de facturation simple et efficace

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis