pixel

Azzam Soualmia

DG et fondateur de l'entreprise Swiver

Aux propriétaires de petites et moyennes entreprises en Tunisie, je vous conseille d’adopter des outils modernes pour améliorer la performance de votre entreprise, ce qui augmentera l’efficacité, économisera du temps et réduira les erreurs. Profitez de la transformation numérique pour favoriser la croissance et le développement dans le monde des affaires.

 
 
 

Azzam Soualmia

Annonce

حساب مجاني 14 يوم

Actualités
Ressources utiles

Actif circulant et actif immobilisé au sein d’une entreprise

Les actifs financiers au sein d’une entreprise sont des placements financiers détenus à court ou à long terme. Parmi ces instruments, on trouve les actifs circulants et les actifs immobilisés, qui constituent deux notions importantes pour assurer une bonne gestion de l’activité de toute entreprise. De ce fait, il est essentiel de bien les comprendre et de pouvoir les distinguer correctement.

Qu’est-ce qu’alors l’actif circulant et l’actif immobilisé ? Quels sont les éléments constitutifs de chacun et comment fonctionnent-ils ? Continuez à lire cet article pour découvrir tout ce qu’il faut savoir.

Qu’est-ce que l’actif circulant ?

Dans le bilan fonctionnel de toute entreprise, l’actif circulant réfère aux différents éléments qui peuvent être mobilisés à court terme. En d’autres termes, cette partie d’actif est constitué des éléments qui ne restent pas durablement présents au bilan de l’entreprise, voire pour une période qui ne dépasse pas un an, et qui font partie du cycle d’exploitation de l’entité.

L’actif circulant se compose principalement des stocks, des créances clients ou autres ainsi que des placements financiers à court terme.

Qu’est-ce que l’actif immobilisé ?

Contrairement à l’actif circulant, l’actif immobilisé comprend les différents éléments dont l’entreprise utilise durablement. Ainsi, cette catégorie comprend les immeubles, les équipements ainsi que les terrains disponibles à la disposition de l’entreprise. D’ailleurs, ces éléments sont susceptibles de rester au bilan de l’entreprise de manière durable et font l’objet d’amortissements.

Les éléments constitutifs de l’actif circulant et de l’actif immobilisé

L’actif circulant d’une entreprise comprend tout d’abord les stocks, notamment l’ensemble des biens créés ou achetés par l’entreprise elle-même et qui sont destinés à être vendus ou consommés durant son activité de production. De même, cet actif comprend les charges constatées d’avance. Ces derniers réfèrent aux achats de biens ou de services dont la prestation ou la fourniture va intervenir dans un temps ultérieur. Finalement, l’actif circulant comprend les créances clients, qui constituent des sommes dues par les clients de l’entreprise. En d’autres termes, ceux sont des ressources futures pour cette dernière.

Par ailleurs, l’actif immobilisé d’une entreprise se compose tout d’abord des immobilisations corporelles qui sont des biens de nature non monétaires, voire les constructions et les équipements. De même, il inclut les immobilisations incorporelles qui sont des biens immatériels, comme les fonds de commerce et les brevets, ainsi que les immobilisations financières, comme les filiales de l’entreprise et les participations dans les autres sociétés. Les immobilisations financières sont les résultats des transactions financières réalisées et enregistrées dans le bilan de l’entreprise.

L’utilité de l’actif circulant

L’actif circulant au sein d’une entreprise se finance par des ressources ayant la même nature, qu’on appelle passif circulant. Ce dernier est composé des dettes d’exploitation, des dettes fiscales et des dettes sociales de l’entreprise.

En déterminant la différence entre l’actif circulant et le passif circulant, l’entreprise peut trouver son besoin en fonds de roulement. Ce dernier représente les besoins de financement d’une entreprise à court terme qui peuvent intervenir à cause de certains décalages de flux de trésorerie.

Par ailleurs, l’actif circulant permet de calculer certains ratios, comme le ratio de liquidité générale. Ce dernier est extrêmement utile pour mesurer la capacité de l’entreprise à honorer ses dettes à court terme.

L’utilité de l’actif immobilisé

L’importance de l’actif immobilisé varie tout dépendamment du type de l’activité de l’entreprise. Par exemple, dans le cas d’une entreprise de production, l’actif immobilisée constitue une grande part du total de l’actif. En revanche, dans le cas d’une entreprise de service, l’actif immobilisé n’est pas significatif vu que cette entité n’a pas des besoins en investissements importants.

L’actif immobilisé est également important pour pouvoir calculer le fonds de roulement net global. D’ailleurs, ce dernier constitue un indicateur financier important pour vérifier que l’entreprise a une structure financière bien équilibrée. L’actif immobilisé permet également de déterminer d’autres ratios importants comme le taux d’usure, qui est utilisé pour déterminer le degré d’usure d’un outil de production. Le taux d’usure permet également de déterminer le degré de financement des immobilisations, ce qui assure la détermination des ressources durables.

Les comptes de régularisation dans le bilan

De manière générale, la partie d’actif dans le bilan d’une entreprise se compose de l’actif immobilisé, de l’actif circulant et des comptes de régularisations. Ces derniers sont utilisés quand une charge ou un produit quelconque est enregistré et que les règlements n’ont pas eu lieu. En d’autres termes, le compte de régularisation permet de rattacher une charge bien définie ou un produit à l’exercice comptable de l’utilisation effective du bien ou du service concerné et non pas à l’exercice comptable de l’encaissement ou de la facturation.

De point de vue comptable, les comptes de régularisation sont à la fois des produits à recevoir et des charges à payer. De même, elles comprennent les charges à répartir sur différents exercices ainsi que les écarts de conversion entre actif et passif.

Partager l'article

Articles liés:

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis