pixel

Azzam Soualmia

DG et fondateur de l'entreprise Swiver

Aux propriétaires de petites et moyennes entreprises en Tunisie, je vous conseille d’adopter des outils modernes pour améliorer la performance de votre entreprise, ce qui augmentera l’efficacité, économisera du temps et réduira les erreurs. Profitez de la transformation numérique pour favoriser la croissance et le développement dans le monde des affaires.

 
 
 

Azzam Soualmia

Annonce

حساب مجاني 14 يوم

Actualités et événements technologiques
Ressources utiles

Balance comptable : les différents types et quelle est son utilité ?

La balance comptable est un état utilisé fréquemment par les entreprises. De point de vue comptable, cet état n’est pas obligatoire. Toutefois, il demeure essentiel vu qu’il fournit un état des lieux, des finances ainsi que des comptes de l’entreprise sur une période donnée.

Qu’est-ce qu’alors la balance comptable ? Que faut-il savoir sur ses différents types et leurs compositions ?  Découvrez toutes les informations importantes grâce  à cet article.

Qu’est-ce que la balance comptable ?

La balance comptable est un type des états financiers, éditée spécifiquement à partir des informations contenues dans le grand livre de l’entreprise concernée. Ce document est un outil efficace qui permet de contrôler la comptabilité. Pour le faire,  cet outil doit être équilibré. En effet, il reprend le total des débits qui est égal au total des crédits dans le but de vérifier que la totalité des opérations comptabilisées sont correctes d’après le principe de la partie double.

Ce document prend la forme d’un tableau qui agit comme grille de lecture de l’activité de l’entreprise sur les plans comptables comme sur les plans financiers.

Les différents types de la balance comptable

En comptabilité, on peut distinguer trois types de balances comptables : la balance générale, la balance auxiliaire et la balance âgée.

La balance générale est un état financier qui regroupe l’ensemble des comptes d’une entreprise selon l’ordre du plan comptable et suivant un ordre croissant de la première classe à la septième. Cette balance fait apparaître le solde de chaque compte, voire s’il est créditeur ou débiteur.  La balance générale doit indiquer le numéro et le libellé du compte, le montant des débits et des crédits ainsi que le solde débiteur ou créditeur du compte.

Quant à la balance auxiliaire, elle ne concerne que les comptes clients ou les comptes fournisseurs. Cette balance doit présenter le numéro de compte de tiers ainsi que sa dénomination et son solde à l’ouverture de l’exercice. De même, la balance auxiliaire doit présenter le total des débits et des crédits ainsi que le solde à la clôture de l’exercice.

Finalement, la balance âgée reprend principalement les informations présentes dans la balance auxiliaire en ventilant les créances et les dettes selon la date d’échéance de leurs règlements.

Quelle est l’utilité de la balance comptable ?

Dans le droit comptable, la balance comptable n’est pas un document obligatoire. Cependant, elle consiste un document de contrôle utile pour le commissaire aux comptes de l’entreprise. Ainsi, la balance comptable sert principalement à contrôler les enregistrements et les comptes. De manière générale, ce document est édité durant les travaux de révision comptable réalisés lors des travaux de clôture des comptes ou dans le cas d’une situation comptable intermédiaire. Par ailleurs, la balance comptable permet d’effectuer des comparaisons ainsi que de justifier les variations potentielles au niveau des comptes sur l’exercice en cours.

La balance générale permet d’expliquer la relation entre le bilan de l’entreprise et le résultat de son exercice. Ainsi, elle vérifie que la variation des capitaux propres du bilan est effectivement égale à la différence entre les charges du compte de résultat et les produits. De manière générale, elle s’utilise lors de l’établissement des déclarations de TVA.

Quant à la balance âgée, elle permet de suivre l’encaissement des créances clients de manière efficace ainsi que d’anticiper les retards de paiement et de réaliser les relances nécessaires en temps réel. De ce fait, l’entreprise aura la possibilité d’assurer qu’elle est à jour du paiement de ses dettes fournisseurs.

Comment se construit une balance comptable ?

En pratique, la balance comptable peut désormais être construite facilement grâce aux logiciels de comptabilité.

Pour procéder à sa création soi-même, il est tout d’abord important d’avoir, au préalable, terminé effectivement la saisie comptable et les multiples travaux de révision. Elle peut puiser ses informations dans le grand livre des différents comptes de l’entreprise.

Afin de construire une balance générale, il faut reprendre les soldes des comptes généraux, un par un. Cela se fait à partir du premier compte de la classe 1 appartenant au compte comptable général mouvementé jusqu’à atteindre le dernier compte de la classe 7 mouvementé. Finalement, il convient de s’assurer que les soldes débiteurs sont égaux aux soldes créditeurs.

Pour la balance auxiliaire, sa construction nécessite la reprise des comptes auxiliaires concernés, notamment les comptes fournisseurs et les comptes clients. Par ailleurs, il est important de savoir que la balance auxiliaire est rarement équilibrée. D’ailleurs, elle présente quasi-systématiquement un solde créditeur ou débiteur.

Pour la construction de la balance âgée, il suffit de reprendre les soldes qui figurent dans la balance auxiliaire et d’entamer par la suite leurs ventilations selon leurs exigibilités ainsi que leurs échéances.

Partager l'article

Articles liés:

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis