pixel

Caution bancaire : quels sont les avantages et les limitations

Qu’il s’agisse d’un emprunt, d’une retenue de garantie, d’une location immobilière ou d’une autre situation, la caution bancaire est un outil, utilisé par les établissements financiers, qui se révèle très utile. En effet, la caution joue le rôle d’un garant financier exigé et qui engage les banques ainsi que les emprunteurs auprès d’un créancier quelconque.

Pour pouvoir mieux négocier votre caution bancaire et pour être plus prudent lors de votre souscription, il est indispensable de bien connaître les règles y liées et de connaître son fonctionnement. Dans ce contexte, n’hésitez pas à lire cet article qui vous présente toute information nécessaire.

Qu’est-ce que la caution bancaire ?

La caution bancaire, également appelée caution simple, est une forme garantie financière différente aux autres types, voire l’hypothèque ou le PDD. D’ailleurs, ces derniers représentent des sûretés réelles, notamment des prises sur le bien, tandis qu’une caution bancaire représente un acte qui engage un établissement financier spécialisé dans le cautionnement bancaire à prendre le relais du paiement sur l’ensemble des échéances si une défaillance prend lieu. Ce mode de garantie est souvent privilégié grâce à la simplicité de sa mise en place.

Ainsi, la caution bancaire met en relation trois différentes personnes, notamment le créancier, le débiteur et l’organisme de cautionnement. De ce fait, le créancier garantisse qu’il sera remboursé dans le cas d’un défaut. Elle prend la forme d’un engagement écrit qui permet de préciser le type de caution ainsi que sa durée. Cette dernière est souvent déterminée à partir de la durée du prêt lui-même ou de la location.

Il faut également noter qu’il existe un autre type de caution réservé aux fonctionnaires, appelée caution mutuelle.

Comment fonctionne la caution bancaire ?

La caution bancaire constitue un contrat écrit. Ce dernier est rédigé au même moment du montage du dossier de prêt, par exemple durant un achat immobilier.

Cette solution est proposée souvent par les banques pourvues de filiales de cautionnement bancaires comme une alternative à la prise d’hypothèque conventionnelle.

L’engagement d’une caution bancaire est souvent déterminé selon la durée du prêt. Cet engagement, tout au long du prêt, agit comme une sorte d’assurance. En effet, l’emprunteur est tenu de payer de manière mensuelle une cotisation à l’établissement garant. Cette cotisation est versée, en cas de défaillance, dans un fonds mutuel qui remboursera la banque.

Par ailleurs, il convient de savoir que chaque année, l’organisme de caution reçoit des informations relatives au prêteur initial. Ces informations portent sur l’échéance du crédit, le montant du capital restant ainsi que celui des intérêts, les frais associés et les cas d’incident de paiement.

Comment faire pour obtenir une caution bancaire ?

La caution bancaire est une procédure payante. Ainsi, la première étape à tenir en compte afin de l’obtenir est de déterminer le montant que vous envisagez que la banque s’engage à payer à votre place dans le cas d’une difficulté. En d’autres termes, il convient de déterminer la somme d’argent que la banque va utiliser pour vous dépanner. Cette somme d’argent doit ainsi être déposé, par le débiteur, sur un compte bancaire bloqué.

De même, la clôture de la caution bancaire est également une procédure payante, mais cette dernière se fait de manière rapide dès que le bail de location prend fin ou que le crédit soit effectivement remboursé.

Quels sont les avantages et les limitations d’une caution bancaire ?

La caution bancaire est souvent l’alternative de caution la plus fiables aux yeux des bailleurs. D’ailleurs, ces derniers apprécient que le bailleur peut faire face aux difficultés financières potentiels en ayant recours à un établissement financier connu. Et bien qu’elle nécessite des frais spécifiques afin d’assurer son fonctionnement, la mise en œuvre d’une caution bancaire reste une procédure moins onéreuse que celle d’une hypothèque car elle permet d’éviter le passage par un notaire.

La caution bancaire peut également être dans le secteur du bâtiment. En effet, elle évite d’avoir une trésorerie immobilisée relative à la retenue de garantie. Ainsi, le professionnel concerné a la possibilité de présenter à son client une caution bancaire au lieu de lui présenter une retenue de garantie. Toutefois, il convient de savoir que cette procédure n’est valable que si le professionnel en question a été mis en demeure de réaliser des travaux supplémentaires.

Par ailleurs, la caution bancaire n’est pas uniquement utile dans le monde de l’immobilier. D’ailleurs, elle s’utilise fréquemment par les entreprises. En effet, la plupart des banques demandent désormais des garants avant de fournir des prêts professionnels, pour pouvoir faire face aux risques liés à la liquidation judiciaire. Grâce à la caution bancaire, chaque entreprise a la possibilité d’obtenir un prêt professionnel de manière plus facile, vu que le garant permet d’assurer à la banque qu’elle sera effectivement payée en cas de liquidation. Ce garant, par la suite, peut se tourner vers l’entreprise en question afin de recevoir un remboursement selon la voie classique

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Logiciel de facturation TEST

Créez vos factures et devis en moins de 2 minutes Un logiciel de facturation simple et efficace

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis