pixel

Azzam Soualmia

DG et fondateur de l'entreprise Swiver

Aux propriétaires de petites et moyennes entreprises en Tunisie, je vous conseille d’adopter des outils modernes pour améliorer la performance de votre entreprise, ce qui augmentera l’efficacité, économisera du temps et réduira les erreurs. Profitez de la transformation numérique pour favoriser la croissance et le développement dans le monde des affaires.

 
 
 

Azzam Soualmia

Annonce

حساب مجاني 14 يوم

Actualités
Ressources utiles

Commerce international : les fondamentaux qu’il faut connaître

Les stratégies d’expansion à l’international sont très envisagées et désormais très utilisées par les entreprises, spécialement quand le marché intérieur devient trop étroit. Cette expansion est une excellente stratégie non seulement pour les entrepreneurs mais également pour les nations et les régions qui cherchent à augmenter leur potentiel de croissance. Toutefois, pour pouvoir en tirer profit, il est essentiel de comprendre les notions de base sur le commerce international.

En quoi consiste le commerce international ?

Le commerce international désigne principalement l’ensemble de services, des flux de biens et de capitaux entre différents pays. Ce concept se pratique depuis des siècles. Toutefois, sa nature et ses modalités ont connu une grande transformation grâce à la mondialisation, à l’accroissement des importations et des exportations et grâce à la libération des marchés internationaux. De même, la digitalisation de l’économie et la baisse des coûts de transport ont positivement impacté le développement du commerce international.

Les avantages du commerce international

Certes, le commerce international procure multiples avantages. D’un côté, il assure la spécialisation et la division de travail. D’ailleurs, avec l’émergence des échanges internationaux, les nations et les régions ont désormais la possibilité de se spécialiser dans la production de certains biens spécifiques pour lesquels leur équipement est le plus adapté. Dans ce contexte, les pays ayant un avantage particulier peuvent plus facilement se spécialiser dans sa production et peuvent par la suite l’échanger contre un autre produit provenant d’un autre pays. En effet, l’importation est dans certains cas moins chère que la production.

Par ailleurs, le commerce international offre un bon marché des produits de base et par la suite une meilleure disponibilité. Grâce à cette pratique, les consommateurs peuvent avoir un accès plus facile et à des prix plus bas à des biens étrangers. D’ailleurs, les biens étrangers sont souvent importés car leurs prix sont relativement plus bas comparés aux prix des biens disponibles sur le marché de la nation.

Le commerce international, à travers la spécialisation de la production et l’exploitation des ressources naturelles disponibles dans chaque pays et chaque région, a entraîné la stabilisation du prix intérieur. Dans ce contexte, et avec l’aide du commerce international, les excédents de chaque pays peuvent être exportés vers des autres pays et les déficits de chaque pays peuvent être comblés grâce à des importations.

Les étapes clés pour se lancer dans le commerce international

Quand une entreprise cherche à se lancer dans une stratégie de commerce international, elle est tenue de suivre certaines étapes spécifiques. Ces dernières ne doivent être entamées qu’après la réalisation d’un diagnostic export détaillé dans le but d’assurer le potentiel de l’entreprise et de vérifier sa capacité pour mener une stratégie aussi importante.

La première étape à entreprendre est de choisir le pays cible ainsi que le produit adéquat. Pour le faire, il est possible d’utiliser internet. D’ailleurs, en réalisant quelques recherches, toute entreprise peut identifier les critères sociaux démographiques spécifiques à sa cible et peut déterminer le degré d’utilisation du produit dans le pays visé.

Par la suite, il est essentiel de faire le tour des réglementations du pays ciblé. D’ailleurs, les réglementations varient considérablement d’un pays à un autre, et bien qu’une grande partie du commerce soit régulée par le libre-échange, les états sont toujours maîtres sur leur territoire. En effet, certains produits peuvent même être interdits à l’exportation ou à l’importation.

La troisième étape consiste à faire adapter le produit concerné au pays ciblé. Pour cela, il convient de vérifier la manière à laquelle le produit sera perçu, son nom, son étiquette, son conditionnement ainsi que son emballage et son prix.

Une fois que l’entreprise concernée à déterminer parfaitement le marché déniché en étudiant l’attractivité du produit par les consommateurs, elle doit s’organiser pour pouvoir s’implanter. Durant cette étape, elle doit prendre en considération toutes les assurances et la logistique, voire en trouvant des collaborateurs ou des fournisseurs en accord avec ses exigences, en formant ses équipes par rapport au marché international, en comprenant les termes et les conditions des contrats et en organisant de manière efficace le transport tout dépendamment des barrières existantes à l’entrée au pays.

Une autre étape importante est de faire connaître le produit ou le service sur le marché étranger en question. Pour cela, il est possible d’utiliser différentes méthodes de communication. Toutefois, il est préférable d’opter pour celle qui correspond le plus à la culture du pays, notamment les canaux traditionnels comme les associations et les communautés, les missions économiques ou les prospections digitales comme les réseaux sociaux.

Finalement, l’entreprise doit personnaliser sa stratégie marketing selon le marché ciblé. D’ailleurs, il est essentiel de penser à la communication autour du produit en prévoyant par exemple un site internet dans la langue officielle du pays. Il est également recommandé de choisir la devise à afficher et d’opter pour les méthodes de référencement naturel sur les moteurs de recherche.

Partager l'article

Articles liés:

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis