pixel

Azzam Soualmia

DG et fondateur de l'entreprise Swiver

Aux propriétaires de petites et moyennes entreprises en Tunisie, je vous conseille d’adopter des outils modernes pour améliorer la performance de votre entreprise, ce qui augmentera l’efficacité, économisera du temps et réduira les erreurs. Profitez de la transformation numérique pour favoriser la croissance et le développement dans le monde des affaires.

 
 
 

Azzam Soualmia

Annonce

حساب مجاني 14 يوم

Actualités et événements technologiques
Ressources utiles

EBE : l’excédent brut d’exploitation, c’est quoi et à quoi ça sert ?

L’excédent brut d’exploitation, appelé également EBE, est l’un des éléments financiers les plus significatifs du compte de résultat. D’ailleurs, l’excédent brut d’exploitation permet de déterminer la ressource qu’une entreprise peut effectivement tirer régulièrement à travers son cycle d’exploitation. Cet indicateur est représentatif de la rentabilité réelle de l’entreprise qui permet d’analyser sa performance économique et d’avoir un jugement pertinent quant à sa santé financière. Dans ce sens, un bon excédent brut d’exploitation reflète une bonne gestion d’entreprise.

Qu’est-ce qu’alors le EBE ? Que faut-il connaître sur cet élément financier présent dans le compte de résultat ?

Qu’est-ce que l’excédent brut d’exploitation ?

L’excédent brut d’exploitation, plus couramment connu sous l’appellation EBE, constitue la différence entre les produits et les charges d’exploitation d’une entreprise. Ainsi, c’est un indicateur financier qui fait référence à la richesse que l’entreprise crée à travers son exploitation courante.

Cet indicateur ne prend pas en considération l’effet de la politique d’investissement établie par l’entreprise, ses amortissements ainsi que ses charges exceptionnelles, contrairement au résultat d’exploitation. En d’autres termes, le EBE représente la somme que l’entreprise dégage par son activité, voire sa capacité à générer des ressources de trésorerie seulement à travers son exploitation.

L’excédent brut d’exploitation est un indicateur de la santé opérationnelle de l’entreprise. Pour que l’entreprise soit rentable, l’EBE doit être positif. En revanche, si l’entreprise a une insuffisance brut d’exploitation, son EBE est négatif. En d’autres termes, le chiffre d’affaires qu’elle réalise n’est pas suffisant pour couvrir les différentes charges liées à l’exploitation de l’entreprise, ce qui reflète une mauvaise gestion ou des difficultés opérationnelles.

Comment se calcule l’excédent brut d’exploitation ?

Pour calculer l’EBE d’une entreprise, il est possible de procéder de différentes manières. Dans ce contexte, la manière de calcul la plus courante et la plus simple est le calcul de l’excédent brut d’exploitation est à partir du chiffre d’affaires hors taxe. Cela s’effectue en enlevant du chiffre d’affaires toutes les charges d’exploitation de l’entreprise. Par ailleurs, il est possible de calculer l’EBE à partir de la valeur ajoutée de l’entreprise, notamment en ajoutant les subventions d’exploitation à la valeur ajoutée et en enlevant les charges de personnel ainsi que les impôts. Finalement, l’EBE peut être calculé à partir du résultat net de l’exercice.

A quoi sert le calcul de l’excédent brut d’exploitation ?

Pour les entreprises, connaître l’excédent brut d’exploitation est indispensable. Cet indicateur leur permette d’évaluer leurs modèles économiques ainsi que la performance de leurs activités courantes durant une période bien donnée. En d’autres termes, l’EBE permet d’analyser la rentabilité réelle d’une entreprise, voire sa rentabilité générée par son exploitation.

En effet, l’excédent brut d’exploitation permet à l’entreprise de déterminer sa capacité à générer des ressources, indépendamment de sa politique d’investissement, de ses amortissements et de ses charges exceptionnelles. L’entreprise peut ainsi, à travers cet indicateur financier, se comparer à une autre entreprise appartenant au même secteur d’activité.

Par ailleurs, l’excédent brut d’exploitation est un moyen pour analyser la maitrise des coûts au sein de l’entreprise. En effet, il permet de visualiser le chiffre d’affaires hors taxes généré par l’entité à partir de son exploitation et des dépenses nécessaires qu’elle engage pour le réaliser.

Quant est-il utile de calculer l’excédent brut d’exploitation ?

Le calcul de l’EBE d’une entreprise peut s’effectuer à plusieurs moments de son cycle de vie. Tout d’abord, durant la création de l’entreprise, l’EBE apparaît effectivement dans son prévisionnel financier. Cet indicateur est étudié souvent par les banquiers dans le cas où l’entité cherche à obtenir un financement. Par ailleurs, durant une reprise d’activité, l’EBE peut être étudié vu qu’il a un impact direct sur sa valorisation. Finalement, le calcul de l’EBE peut s’effectuer à la clôture d’un exercice comptable. D’ailleurs, cet indicateur apparaît dans les comptes annuels de toute organisation. L’entreprise peut alors utiliser cet indicateur pour établir des comparaisons afin de suivre son évolution et d’identifier éventuellement certains problèmes au sein de l’entité.

Quelles différences entre l’EBE et l’EBITDA ?

Souvent, l’EBE est comparé à l’EBITDA. Ce dernier est un indicateur financier correspondant au bénéfice réalisé par l’entreprise avant la déduction des intérêts, des impôts, des provisions et des amortissements.

Ces deux ratios financiers permettent de mesurer la rentabilité de l’exploitation du cycle d’exploitation de l’entreprise sans prendre en compte sa politique d’investissement et de financement. Toutefois, comparé à l’EBITDA, l’excédent brut d’exploitation est un ratio plus véridique vu qu’il prend effectivement en considération les impôts et les taxes de la société. D’ailleurs, certains analystes estiment que l’EBITDA peut cacher la situation financière réelle de l’entreprise.

Partager l'article

Articles liés:

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis