pixel

Hedge fund : le fonctionnement, les caractéristiques et les limitations ?

Les hedge funds constituent des fonds de placements souvent évoqués en finance. D’ailleurs, ces instruments financiers attirent beaucoup d’investisseurs, principalement parce qu’ils détiennent différents actifs financiers. Mais que sont les hedge funds exactement et comment fonctionnent ces fonds de placement ?

Le hedge fund, c’est quoi ?

Le hedge fund, également appelé fond alternatif, est un fond de placements pratiquant une gestion alternative. Ce type de fonds est soumis à un nombre minimale de régulations que les fonds de pension, d’assurances et d’investissements. En effet, le gestionnaire du fonds dispose d’une grande liberté d’action quant au choix des objectifs du placement.

De manière générale, les hedge funds utilisent une grande variété de stratégies et d’instruments financiers dans le but de générer de solides rendements, de manière indépendante de la performance du marché.

Le capital accumulé du fond est recueilli auprès de plusieurs investisseurs individuels dans l’intention d’être utilisé à des fins d’investissement.

Quels sont les caractéristiques d’un hedge fund ?

Tout hedge fund se caractérise par trois caractéristiques déterminantes.

La première caractéristique est liée à la liberté relative de l’instrument face à la réglementation. En effet, la plupart des fonds communs de placement sont hautement réglementés et dispose d’un capital investi généralement dans des actions et des titres à revenu fixe, voire les obligations. Quant au hedge fund, cet instrument est soumis à une réglementation moins stricte, ce qui donne aux gestionnaires une plus grande latitude dans le choix des stratégies à adopter et des instruments. Dans ce sens, un gestionnaire de hedge fund peut par exemple emprunter des actions à une banque afin de les vendre à découvert sur le marché, ou utiliser des produits dérivés pour couvrir ses positions. De même, il dispose de la possibilité d’ouvrir des positions à fort effet de levier afin de devenir actionnaire majoritaire dans une société cotée.

La deuxième caractéristique pertinente des hedge funds est qu’ils atténuent les risques de marché. Bien évidemment, le rendement de tout portefeuille qui contient une large sélection d’actions est lié directement aux fluctuations de l’ensemble du marché boursier. Le hedge fund, quant à lui, cherche souvent à éliminer au maximum le risque de marché afin que le rendement du fonds soit lié à la compétence financière du gestionnaire et non pas aux mouvements du marché. Toutefois, il est essentiel de noter qu’un hedge fund peut courir d’autres risques, notamment le risque de taux d’intérêt des obligations par exemple, le risque de liquidité quand le fonds n’arrive pas à faire face à ses dettes, le risque du gestionnaire ainsi que le risque de valorisation.

Finalement, les hedge funds disposent de certains critères d’entrée élevés. D’ailleurs, bien que ces instruments financiers ne soient pas réglementés, seuls les investisseurs qui peuvent répondre à quelques critères minimaux peuvent contribuer au fonds. Dans ce sens, les investisseurs concernés doivent être des investisseurs institutionnels, voire les sociétés non bancaires cherchant à investir pour le compte de leurs clients, ou des investisseurs accrédités, voire les membres du public ayant un revenu ou une valeur nette assez élevée.

Comment fonctionne un hedge fund ?

Le hedge fund est un instrument financier géré par un gestionnaire. Généralement, ce dernier détient une part importante du fonds en question. L’objectif principal des hedge funds est d’obtenir un rendement absolu peu importe la tendance du marché.

De manière générale, les gestionnaires des hedge funds spéculent sur l’évolution des marchés en se basant sur trois outils principaux. Le premier est la vente à découvert, qui consiste à vendre un actif que le fonds ne détient pas afin de le racheter par la suite à un prix inférieur et de le revendre au propriétaire initial. Le deuxième outil est l’arbitrage, qui consiste à une bonne exploitation des écarts existants des prix injustifiés des actifs sous-jacent. Le troisième outil couramment utilisé par les gestionnaires est l’effet levier. L’intérêt de cet outil est d’amplifier une exposition à un titre spécifique. L’effet levier se mesure en ratio, qui fait référence à un rapport entre les actifs sous contrôle et la somme investie. Ainsi, il assure une liquidité supplémentaire ainsi que des gains améliorés.

Quels sont les limitations du hedge fund ?

Bien que les hedge funds représentent des instruments financiers proposant des gains importants et qu’ils ne sont pas strictement réglementés, ils peuvent présenter certaines limites. En effet, ces fonds sont généralement peu liquides. Ainsi, contrairement à un fonds traditionnel à travers lequel chaque client peut récupérer son argent tous les jours, le hedge fund ne permet la récupération de l’argent que dans une période précise. De manière générale, les durées minimales d’investissements sont de deux à trois ans.

Par ailleurs, vu que les hedge funds sont peu réglementés et qu’ils sont indépendants, ils peuvent, dans certains cas, être assez risqués et opaques.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Logiciel de facturation TEST

Créez vos factures et devis en moins de 2 minutes Un logiciel de facturation simple et efficace

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis