pixel

Incitation économique et financière les plus adaptées

Pour motiver les équipes d’une entreprise et pour que la politique de rémunération mise en place soit efficace, il est indispensable de maîtriser les différents types d’incitations économiques et financières existantes, non seulement pour motiver les collaborateurs mais également pour améliorer le chiffre d’affaires de l’entreprise.

Quels sont alors les différents moyens possibles pour maintenir l’engagement des collaborateurs et pour quels avantages financiers opter ?

Les récompenses monétaires

Certes, les récompenses monétaires représentent une mesure d’incitation économique et financière séduisante. En effet, l’argent est, dans la plupart des cas, une excellente source de motivation. Lorsqu’il s’agit de récompenses en dehors du plan de rémunération principal, l’objectif principal à tenir en compte est d’assurer que l’incitation économique en question est assez convaincante et qu’elle motive les collaborateurs à se concentrer davantage sur un objectif spécifique.

Pour cela, il est possible par exemple d’opter pour les primes exceptionnelles. Ces dernières sont liées à la réalisation d’un objectif précis et, par conséquent, elles ne sont pas régulières. Les primes exceptionnelles peuvent être présentées par exemple sous forme de prime de cooptation, quand un collaborateur effectue une recommandation d’une connaissance dans le cadre d’un processus de recrutement, ou sous forme d’une prime qui vise à récompenser la réussite d’un projet spécifique.

Par ailleurs, il est possible d’opter pour les bonus à la performance comme incitation économique et financière, qui se donnent à une fréquence régulière. Ces bonus permettent ainsi de récompenser un collaborateur sur sa performance globale sur une période de temps bien déterminée. La fréquence de cette forme de récompense peut être mensuelle, trimestrielle ou annuelle. Toutefois, dans ce cas, il est indispensable de préciser la base précise sur laquelle le bonus à la performance sera calculé, en se basant sur des objectifs mesurables et atteignables. De ce fait, le collaborateur dispose de la possibilité de bien comprendre les critères selon lesquels le bonus qu’il va potentielle recevoir lui sera attribué.

Une autre possibilité qui se présente pour donner des incitations financières à ses collaborateurs est les commissions. Ces derniers représentent un type particulier de récompense qui varie selon la performance de l’individu concerné, et qui est souvent destiné aux agents commerciaux. Ainsi, les commissions visent à rémunérer les collaborateurs qui travaillent dans le secteur commercial en leur versant un pourcentage prédéterminé à l’avance du chiffre d’affaires de vente qu’ils ont effectué. Dans ce contexte, une grande partie d’entreprises plafonnent les commissions avec un montant maximal. Cependant, à travers cette pratique, l’entreprise concernée risque que les commerciaux les plus performants ralentissent les ventes.

Les récompenses par le partage des résultats de l’entreprise

Le partage des résultats réalisés par l’entreprise est une excellente forme d’incitation monétaire quand l’entreprise en question atteint ou dépasse une somme spécifique de bénéfices. Les critères d’attribution de cette forme d’incitation sont déterminés au préalable par l’entité et le partage des résultats se fait souvent sur une base annuelle. Ainsi, cette incitation représente un moyen efficace pour lier les objectifs précisés par l’entreprise avec ceux des salariés et de renforcer, par conséquent, l’objectif en commun. Par ailleurs, cet outil permet de renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise en fidélisant les collaborateurs. De même, il est important de savoir que ces incitations sont souvent soumises à une imposition réduite.

Toutefois, à travers cette outil, il n’est pas possible de rémunérer les salariés qui ont effectivement participé à la réussite de l’entreprise. En effet, tout salarié peut bénéficier des résultats réalisés peu importe sa propre contribution. Ainsi, le moral des autres salariés peut être impacté. De même, les collaborateurs seront négativement impactés dans le cas où l’entreprise fait de mauvais résultats, particulièrement ceux qui comptent sur cette forme d’incitation de manière régulière.

Les récompenses non monétaires

Outre les récompenses monétaires, il est possible de fournir à ses collaborateurs des récompenses non monétaires qui assurent une plus grande créativité dans le processus incitatif. Dans ce sens, les entreprises peuvent opter par exemple pour la distribution des billets d’événements sportifs, des bons de voyage ou même pour l’organisation des dîners d’équipe. Ces outils peuvent constituer des incitations plus efficaces que les incitations monétaires traditionnelles.

Par ailleurs, un autre moyen d’incitations non monétaires est les cartes cadeaux ou des abonnements à des services de streaming. De même, l’entreprise peut choisir de donner à ses collaborateurs des gadgets technologiques populaires, voire des tablettes ou des montes intelligentes. En effet, il existe de nombreuses options sur le marché qui peuvent constituer des incitations importantes pour les collaborateurs.

Un autre type d’incitation important est les opportunités d’apprentissage. En effet, de nombreuses entreprises proposent à leurs collaborateurs la possibilité de suivre des cours ou des séminaires afin qu’ils apprennent davantage sur leurs métiers et qu’ils améliorent leurs compétences en dehors de leurs fonctions professionnelles. De cette manière, l’entreprise elle-même peut bénéficier des compétences améliorées et du savoir-faire additionnel acquis par les collaborateurs.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Presse

Presse : On parle de nous IlBoursa La Startup tunisienne SWIVER conclut un partenariat avec la Banque

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis