pixel

Marge sur coût variable : c’est quoi et quelle est son utilité ?

La marge sur coûts variables consiste à une donnée significative qui fait partie de la comptabilité analytique et ainsi de la comptabilité générale. C’est un indicateur qui permet de mettre en évidence la marge de manœuvre financière disponible dans une entreprise afin de pouvoir financer ses différents frais fixes.

Si vous cherchez à apprendre davantage sur ce concept, cet article vous fournit avec toutes les informations nécessaires relatives à la marge sur coûts variables, notamment sa définition exacte, son utilité ainsi que la méthode de son calcul.

La marge sur coûts variables, une définition

Afin de pouvoir comprendre le concept de la marge sur coûts variables, il faut tout d’abord comprendre et intégrer quelques paramètres fondamentaux de la comptabilité. Le paramètre principal est le chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise, qui permet principalement de couvrir deux types différents de frais : le premier type consiste aux coûts variables dont le montant varie tout dépendamment du volume de l’activité de l’entreprise, et le second consiste aux coûts fixes dont le montant est inchangé, peu importe le niveau de l’activité de l’entité. Si le chiffre d’affaires généré par l’entreprise permet de couvrir ses changes, elle réalise un bénéfice.

Dans ce contexte, la marge sur coût variable représente l’excédent du chiffre d’affaires généré par rapport aux charges variables de l’entreprise. Cette marge est retranscrite dans le compte de résultat différentiel.

Quelles sont les significations de la marge sur coûts variables ?

La marge sur coûts variables peut se présenter sous trois différents cas. Tout d’abord, cette marge peut être égale au montant total des coûts fixes de l’entreprise. Dans ce cas, l’entreprise atteint son seuil de rentabilité. En d’autres termes, les recettes des ventes réalisées par l’entité sont exactement suffisantes pour pouvoir payer l’intégralité de ses coûts fixes, mais elles ne sont pas suffisantes pour pouvoir réaliser un bénéfice. Ainsi, le résultat est nul et l’entreprise ne réalise ni de bénéfice ni de perte.

Par ailleurs, la marge sur coûts variables peut être supérieure aux coûts fixes. C’est notamment le cas quand l’entreprise dépasse son seuil de rentabilité. De ce fait, la marge issue des ventes est effectivement suffisante pour couvrir les coûts fixes ainsi que pour réaliser des bénéfices.

Le dernier cas est quand cette marge est inférieure aux coûts fixes. Cela se produit quand l’entreprise n’atteint pas son seuil de rentabilité. En d’autres termes, le montant issu de ses ventes n’est pas suffisant pour couvrir ses coûts fixes, et l’entité réalise alors des pertes.

L’importance de la marge sur coûts variables

Le calcul de la marge sur coûts variables est une méthode qui permet de connaître si l’entreprise réalise effectivement un volume de ventes suffisant qui lui permet de couvrir ses coûts fixes et si elle arrive à réaliser un bénéfice. Dans ce contexte, la marge sur coûts variables est un outil utilisé pour mesurer la performance ainsi que la rentabilité des différentes branches de l’entreprise et de chacun de ses produits. Elle permet également d’évaluer la contribution de chacun des produits offerts par l’entreprise à subventionner ses coûts fixes globaux. De cette manière, l’entreprise sera capable d’identifier les activités qui ne sont pas assez rentables et de les abandonner.

Une fois la marge sur coûts variables est bien déterminée, le calcul du taux de marge sur coûts variables devient possible. Ce dernier sert principalement à faire des prévisions.

Ces deux concepts sont essentiels pour le calcul d’un indicateur financier important, appelé le seuil de rentabilité, qui permet d’avoir une idée précise sur le montant de chiffre d’affaires que l’entreprise est tenue de réaliser afin de couvrir ses coûts fixes et ainsi aboutir à un résultat nul.

Le calcul de la marge sur coûts variables

La première étape à faire pour procéder au calcul de la marge sur coûts variables est de distinguer les charges fixes et variables de l’entreprise, tout dépendamment la composition de la structure de l’intégralité de ses coûts. Pour cela, chaque poste comptable, voire chaque compte de gestion, doit être analysé de manière précise dans le but d’identifier sa nature. Dans certains cas, cette étape peut causer des difficultés. D’ailleurs, certaines charges peuvent être catégorisées en coûts fixes à tort. Le poids de cette démarche peut être alléger si l’entreprise tient une comptabilité analytique, hormis sa comptabilité générale, en créant des axes analytiques différents. De cette manière, chaque dépense peut être affectée à un compte général et ventilée par la suite sur les différents axes choisis.

Une fois toutes les charges sont affectées, il devient possible de calculer la marge sur coûts variables, notamment de manière globale au niveau de l’entreprise elle-même, au niveau de chacun des produits proposés par l’entreprise, au niveau des familles de produits ou au niveau de chacune de ses branches d’activités.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Logiciel de facturation TEST

Créez vos factures et devis en moins de 2 minutes Un logiciel de facturation simple et efficace

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis