pixel

Taux de marque et taux de marge : méthode de calcul

Une entreprise est dite rentable à partir du moment où ses entrées sont supérieures à ses sorties d’argent. Dans ce cas, on dit qu’elle génère des bénéfices. La comptabilité d’entreprise est un outil qui offre de nombreuses méthodes pour se rendre compte de la rentabilité d’une activité quelconque effectuée au sein de l’entreprise. L’une des méthodes les plus couramment utilisées est le calcul du taux de marque.

C’est quoi alors le taux de marque ? Comment se calcule-t-il ? Et comment l’interpréter pour connaître la rentabilité d’une entreprise ?

Le taux de marque, de quoi s’agit-il ?

Un taux de marque représente le pourcentage de la marge commerciale dans le prix de vente d’un service ou d’un produit. En d’autres termes, il désigne le rapport entre le prix de vente hors taxe et la marge commerciale. Ainsi, il ne s’agit pas d’un taux de marque moyen qui se base sur tous les produits vendus par l’entreprise.

Si une entreprise cherche à utiliser la méthode de taux de marque pour connaître sa rentabilité, il est indispensable qu’elle connaisse et qu’elle étudie bien sa marge commerciale. Cette dernière correspond au bénéfice réalisé suite à la vente d’un produit ou d’un service. De ce fait, on parle de la marge commerciale uniquement si l’entreprise réalise des ventes avec des prix plus chers. La marge commerciale représente la différence entre le prix de vente d’un produit ou d’un service quelconque et le coût de revient, notamment l’ensemble des charges liées à la production du bien.

On peut déterminer le taux de marque en divisant la marge commerciale par le prix de vente hors taxes, et il s’obtient en pourcentage.

Quelle est l’utilité du calcul du taux de marque ?

Comme mentionné auparavant, la raison principale pour laquelle on calcule le taux de marque est pour effectuer l’analyse de la rentabilité d’un produit ou d’un service quelconque au sein d’une entreprise. Par ailleurs, si l’entreprise connaît à l’avance la marge qu’elle cherche à réaliser, ce taux peut être utilisé afin de fixer le prix de vente.

Il est également important de connaître que le taux de marque est un élément clé pour chaque étape de la vie d’une entreprise. Tout d’abord, lors de la création, il est crucial de déterminer le taux de marque des différents produits ou services proposés par l’entreprise dans le but de créer un prévisionnel financier bien adapté au marché, notamment dans le cadre de l’élaboration d’un business plan. Cela permet à l’entreprise d’avoir une vision plus claire sur ses capacités et sur ses performances. De même, si l’entreprise est déjà lancée sur le marché, il est utile qu’elle compare ses taux pratiqués par ceux de ses concurrents du même secteur afin de pouvoir mieux se positionner et s’évaluer. Par exemple, si son prix de vente est trop élevé, elle peut le rabaisser et proposer des produits plus concurrentiels. Par ailleurs, dans le cadre de reprise d’une entreprise, le taux de marque est un outil important pour connaître la position de l’entreprise sur le marché. Elle pourra ainsi connaître les prix les plus adaptés au marché pour mieux évaluer sa rentabilité.

Comment interpréter le taux de marque ?

Une fois le taux de marque est calculé, et peu importe l’étape de vie de l’entreprise, il est indispensable de connaître comment bien analyser cet indicateur pour pouvoir l’exploiter pleinement dans le développement de l’entreprise et pour la rendre plus rentable. Cependant, il est tout d’abord important de savoir que le taux de marque tout seul ne peut pas être analysé. Il convient alors de comparer cet indicateur avec d’autres produits appartenant à la même gamme afin d’avoir une idée sur la rentabilité du produit.

Ainsi, les produits ayant les meilleurs taux de marque sont ceux les plus rentables pour l’entreprise. Il faudra alors se concentrer sur ces produits en augmentant leur visibilité et accroître de cette manière leur rentabilité.

Comment faire pour augmenter le taux de marque ?

Une entreprise peut augmenter ou diminuer son taux de marque en bien adaptant sa stratégie.

Ainsi, si l’entreprise cherche à augmenter son taux de marque, faire baisser son coût de revient est l’une des options les plus intéressantes. Pour réduire effectivement le coût de revient d’un produit ou d’un service proposé, il peut être utile de rechercher des nouveaux fournisseurs qui proposent des tarifs plus avantageux. D’ailleurs, dans le cas où le coût de revient baisse et le prix de vente reste inchangé, la marge de l’entreprise va augmenter ce qui entraîne une augmentation au niveau du taux de marque.

L’entreprise doit également s’assurer de ne pas trop augmenter ses prix vu qu’elle peut risquer de perdre sa clientèle. De même, elle doit faire attention à ne pas franchir le seuil de revente à perte dans le cas d’une baisse trop forte aux niveaux des prix de vente.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Presse

Presse : On parle de nous IlBoursa La Startup tunisienne SWIVER conclut un partenariat avec la Banque

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis