pixel

Consommation intermédiaire et valeur ajoutée d’une entreprise

Lors d’un processus de production au sein d’une entreprise, cette dernière crée une valeur ajoutée qui pourra être répartie sous forme de revenus. Avant d’obtenir un produit final, l’entreprise effectue des consommations intermédiaires de production qui sont principalement acquis afin d’être transformés en d’autres biens. Ces produits constituent la consommation intermédiaire de l’entreprise.

Que faut-il savoir alors sur la valeur ajoutée et sur la consommation intermédiaire au sein d’une entreprise ?

La valeur ajoutée créée par une entreprise

La valeur ajoutée, également appelée VA, désigne le niveau de richesse créé par une entreprise. De point de vue financier, ce concept représente l’excédent d’argent que l’entité perçoit par rapport au coût de production dépensé.

La valeur ajoutée se créée principalement en transformant ou tout simplement en agissant sur une matière ou sur un produit intermédiaire afin que le produit final soit vendu à un prix supérieur de celui payer pour son état initial.

De ce fait, la valeur ajoutée est la différence entre la valeur de la production et les différents coûts intermédiaires.

Quelle est l’utilité de la valeur ajoutée pour une entreprise ?

En comptabilité analytique d’une entreprise, la valeur ajoutée constitue un solde intermédiaire de gestion, également appelé SIG. Ce dernier permet d’analyser la performance de l’entité. Dans ce contexte, la valeur ajoutée est un indicateur efficace pour déterminer la capacité de l’entreprise à générer des bénéfices importants.

Par ailleurs, la valeur ajoutée constitue un outil comparatif des différentes entreprises appartenant au même secteur d’activité. Ainsi, la notion de valeur ajoutée peut donner une idée plus précise sur l’avantage concurrentiel de l’entreprise par rapport aux autres entreprises.

La valeur ajoutée s’utilise également come base de calcul pour la taxe sur la valeur ajoutée, appelée également TVA.

Quelles sont les différents types de consommation ?

Dans le cas des biens durables, il est possible de distinguer deux types de consommation distincts, notamment la consommation intermédiaire et la consommation finale. La consommation intermédiaire fait référence aux matières premières, à l’énergie, aux frais de marketing ainsi qu’aux dépenses de gestion et autres. Quant à la consommation finale, elle se définit par le fait satisfaire les besoins des clients, voire en eau ou en nourriture. De même, la consommation finale peut faire référence aux dépenses en santé, en logement ou en éducation.

Les consommations intermédiaires

Les consommations intermédiaires d’une entreprise désignent la totalité des biens et des services, acquis souvent de la part d’une autre entité, et qui sont transformés ou détruits durant le processus de production ou intégrés dans un produit. Ainsi, cette forme de consommation est essentielle à la production.

Les consommations intermédiaires peuvent être des matières premières incorporées dans le produit, de l’électricité qui assure le fonctionnement des machines, des services comptables ou autres.

Le calcul de la valeur ajoutée d’une entreprise

Afin de calculer la valeur ajoutée d’une entreprise, il convient de se baser sur certains éléments contenus dans le compte de résultat de l’entité. Le premier élément est le chiffre d’affaires réalisé par l’entreprise, notamment les sommes qu’elle a encaissées sur les ventes de ses produits ou de services. Le deuxième élément est les consommations intermédiaires, qui constituent l’ensemble des valeurs des services et des biens consommés par l’entreprise dans le but d’achever un processus de production. Le dernier élément qu’il faut tenir en compte pour calculer la valeur ajoutée est les amortissements, notamment l’usure des équipements de l’entreprise.

En comptabilité analytique, il est possible de déterminer la valeur ajoutée d’une entreprise directement à partir des soldes intermédiaires de gestion.

L’interprétation de la valeur ajoutée

Afin d’établir une analyse de la compétitivité de l’entreprise, le calcul de la valeur ajoutée est un élément crucial. Dans le cas où on constate que le montant de la valeur ajoutée a diminué, cela peut être expliqué par deux facteurs différents. Dans un premier lieu, la diminution peut être liée à un montant de consommations intermédiaires trop important par rapport au chiffre d’affaires que l’entreprise réalise. Dans ce cas, il est indispensable de revoir les méthodes de production employées par l’entreprise. Il est même possible d’envisager la sous-traitance afin de diminuer les coûts. Dans un second lieu, la diminution de la valeur ajoutée peut être liée à un chiffre d’affaires faible par rapport à celui des concurrents, chose qui empêche l’entreprise de dégager une valeur ajoutée assez élevée. Généralement, cela est due à un prix de vente plus faible par rapport à celui des concurrents appartenant au même secteur d’activité. Ainsi, dans ce cas, il est recommandé de repenser aux prix de vente tout dépendamment du marché en question.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis