pixel

Fonds propres : l’interprétation du montant des capitaux propres

Les fonds propres, également appelés capitaux propres, correspondent aux sommes versées par les différents associés ou actionnaires d’une entreprise quelconque et s’inscrivent au passif de son bilan. Ces fonds sont apportés au moment de la création de l’entreprise ainsi que durant son activité ou à travers des levées de fonds.

Afin d’avoir une idée plus claire sur la notion de fonds propres au sein d’une entreprise.

Les fonds propres : Comment les définir ?

De point de vue comptabilité, les fonds propres font une partie intégrante du passif de toute entreprise. L’autre partie du passif est alors relative aux dettes de l’entité, notamment l’ensemble de ses obligations à l’égard de ses tiers.

Les fonds propres sont composés de quatre éléments différents. Tout d’abord, on y trouve le capital social qui consiste les apports réalisés par les actionnaires ou par les associés de l’entreprise au moment de la création de cette dernière. De même, ces fonds comportent les réserves de l’entité. Les réserves consistent aux bénéfices que l’entreprise réalise durant ses derniers exercices comptables et qu’elle ne verse pas comme dividendes. Dans ce contexte, il est important de savoir que certaines de ces réserves doivent être remplies obligatoirement, elles s’appellent alors réserves légales, tandis que d’autres sont facultatives, et elles s’appellent réserves statutaires. Le troisième élément qui fait une partie intégrante des fonds propres est le report à nouveau. Ce dernier représente également l’ensemble des bénéfices réalisés par l’entité et non versés en dividende. En effet, quand l’entreprise remplie ses réserves légales fixées par la loi, elle peut choisir d’affecter le reste de ses bénéfices dans le report à nouveau. Finalement, les fonds propres comportent le résultat net de l’exercice comptable de l’entreprise, qui représente, comme son nom l’indique, ce qu’elle a gagné ou ce qu’elle a perdu durant un exercice comptable.

Les fonds propres d’une entreprise servent principalement à financer son cycle d’exploitation et à augmenter sa valeur.

A quoi sert les fonds propres ?

Les fonds propres, au sein d’une entreprise, permettent d’accomplir multiples objectifs. D’une part, ces fonds servent à financer l’activité de l’entreprise. En effet, durant son lancement, la plupart des activités ne vont pas générer la trésorerie nécessaire afin de financer le cycle d’exploitation. De ce fait, les fonds propres permettent d’assurer ce financement. D’une autre part, cette notion comptable est utilisée dans le but de permettre à l’entreprise de s’endetter plus facilement. D’ailleurs, plus les fonds propres sont importants comparés aux dettes de l’entreprise, plus les créanciers sont enclins à lui prêter de l’argent. Cela peut être expliqué par le fait que si l’entreprise est en faillite, les créanciers sont les premiers à être rembourser. Ainsi, plus les fonds propres sont élevés, plus les créanciers sont prêts à prêter sans risque.

Par ailleurs, quand les fonds propres d’une entreprise sont suffisants, l’entreprise peut se permettre de distribuer des dividendes à ses actionnaires.

Quels éléments affectent les fonds propres ?

Les fonds propres d’une entreprise peuvent subir différents changements. Le premier élément qui les affectent est le résultat de l’exercice comptable réalisé par l’entreprise. D’ailleurs, à la clôture de chaque exercice, le résultat s’ajoute à la somme des capitaux propres. Ainsi, si le résultat est négatif, il diminue les fonds propres, et inversement. Le deuxième élément qui peut les affecter est l’augmentation de capital, voire l’augmentation du capital social de la société. Quand l’entreprise choisit d’incorporer une part des bénéfices dans son capital social ou quand elle crée de nouvelles actions, elle peut augmenter son capital et ainsi augmenter la valeur des fonds propres. Pareillement, la réduction de capital peut affecter négativement le montant des fonds propres. Cela peut se produire quand l’entreprise réduit le nombre de titres, quand elle réduit le nominal des titres ou tout simplement quand elle rachète certains titres.

Il est également important de savoir que la distribution de dividendes baisse le montant des capitaux propres de l’entreprise.

L’interprétation du montant des fonds propres d’une entreprise

Quand une entreprise souhaite analyser le montant qu’elle a en fonds propres, elle doit distinguer les fonds positifs et négatifs.

Les fonds propres sont dits être négatifs quand leur montant est inférieur à la moitié du capital social de la société. Ce signe est peu rassurant pour les banques ainsi que pour les créanciers, vu qu’il indique que l’entité rencontre des difficultés financières. D’ailleurs, c’est pour cette raison que, dans la plupart des cas, quand les fonds propres sont négatifs, l’entreprise organise une assemblée générale extraordinaire dans le but de trouver une solution ou d’entamer une procédure particulière.

Dans le cas contraire, les fonds propres sont positifs quand leur montant est supérieur à la moitié du capital social. Cela reflète un gage de confiance pour les banques et pour les créanciers de l’entreprise, vu que les fonds témoignent la solvabilité et la solidité financière de l’entité.

Share the Post:

تحب تعرف أكثر علينا ؟

Logiciel de facturation TEST

Créez vos factures et devis en moins de 2 minutes Un logiciel de facturation simple et efficace

Remplissez ce formulaire pour recevoir votre devis